Home » En Français » Direction » Jean-François Champagne

Jean-François Champagne

Président, Association des industries de l’automobile du Canada (AIA)

Q : Quelqu’un a-t-il eu une forte influence sur votre jeunesse ? Pourriez-vous réfléchir à son rôle dans votre formation et peut-être dans votre parcours professionnel ?

R : Mon père a eu une grande influence. Lorsque j’avais 10 ans, il a été élu député à l’Assemblée législative du Québec, ce qui m’a donné une vision privilégiée de notre système politique. Il a travaillé fort pour représenter ses commettants.

Q : Avez-vous un passe-temps qui, à votre avis, améliore votre efficacité au travail ?

R : Je suis un techno-geek autoproclamé. J’aime essayer toutes sortes de nouveaux gadgets. J’ai acheté le premier iPad avant même qu’il ne soit vendu au Canada. Je me suis inscrit à Netflix dès le premier mois. Quand j’ai fait mon premier achat par carte de crédit sur le Web, on me croyait fou ! Je ne transporte plus d’argent depuis 2017 et j’ai arrêté il y a un an d’utiliser un ordinateur portable. Mon téléphone est mon ordinateur principal.

Mon plus récent hobby est de travailler sur le Raspberry Pi pour apprendre le Python. Comprendre la technologie est très utile à mon travail.

(c)iStock.com/VasylDolmatov

Q : Quels sont, selon vous, les défis les plus urgents pour le secteur associatif ? Est-ce que cela vous empêche de dormir – ou avez-vous une méthode pour être résilient et garder une longueur d’avance ?

R : Nous vivons une période de perturbation. Nous sommes en train de reconsidérer notre façon de nous organiser : le rôle du capitalisme, de la démocratie et des systèmes politiques, du droit et de la justice sociale et notre sentiment d’appartenance (qui nous sommes). Cela comprend également la remise en question du rôle du secteur sans but lucratif. Les organisations qui ne peuvent pas s’adapter cesseront tout simplement d’exister. Pour dormir la nuit et garder une longueur d’avance, vous devez rester informé et remettre en question, tous les jours, le statu quo ! (Voir aussi la question suivante pour d’autres conseils sur le sommeil.)

Q : Avez-vous une philosophie de vie ?

R : Je ne sais pas si c’est une philosophie, mais j’essaie de rester ouvert et transparent. Vous devez vous permettre d’être vulnérable pour parler de vos erreurs et de vos faiblesses. (Vous devez aussi parler de votre force et de vos succès !) On dort bien mieux sachant que l’on n’a rien à cacher.

Je dis aussi qu’on ne peut pas être en forme mentalement sans l’être d’abord physiquement. Je voyage beaucoup et j’emporte mon équipement d’entraînement partout. Je suis plus performant au travail lorsque je fais de l’exercice, que je mange bien, que je bois peu et que je dors suffisamment.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*